Gudule et l’écriture…

take-532097_1280

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours dévoré les livres. Etant particulièrement réfractaire aux méthodes de l’Education Nationale, c’est à ma mère que je dois d’avoir eut accès à ce monde.

La légende raconte que la Mère de Gudule a vivement regretté d’avoir évité que sa fille devienne illettrée. En effet, Gudule était tombée dans la marmite de potion magique et, depuis, était boulimique de livres. Elle pouvait rester des heures à lire, commençant un livre pour l’achever dans la journée. Nulle oeuvre ne trouvait suffisamment de résistance pour éviter de finir crucifiée sur l’autel de sa voracité…

 

kindle-266556_1280
Non, je n’ai pas d’action chez Amazon.

Bref, vous l’aurez compris: moi lire beaucoup. Du genre à sécher 900 pages en 8h en étant fatiguée… Ma bibliothèque est gargantuesque au point que j’ai du sacrifier quelques principes pour acheter un agent du démon: une liseuse électronique.

Du coup, mes étagères ne ploient plus sous le poids des livres et j’ai une clé USB (bientôt en rupture de place) qui se remplit telle une cruche en période d’inondation.

Bref, si je lis beaucoup et que j’ai commencé très tôt, l’écriture ne s’est imposée à moi que plus tard, quand j’étais au collège. Comme dans la majorité des cas, la lecture m’a donné une conscience aiguë des notions désuètes que sont: l’orthographe, la grammaire, la conjugaison et la syntaxe.  Le tout saupoudré d’un vocabulaire que je pense encore solide.

letter-447577_1280

En terme de comparaison, la lecture est un peu mon cannabis tandis que l’écriture est une drogue dure.

J’arrive à me passer de lire mais j’ai beaucoup plus de mal à me passer d’écrire. Cependant, j’ai parfois des période où je n’écris quasiment plus car trop fatiguée ou simplement un manque d’envie. Ces moments-là ne durent que peu de temps car très vite, le clavier me démange.

Le plus souvent, j’écris pour moi. c’est-à dire que j’ai plusieurs fichiers word avec des écrits en cours ou terminés. Je fais aussi du RPG Textuel (beaucoup même si en ce moment, je suis plutôt en pause). Et, évidemment, j’ai écrit des fanfictions. Certaines doivent encore traîner sur la célèbre plateforme FanFiction.net.

C’est un agacement certain vis à vis de la communauté de Fanfiction.net qui m’a fait arrêter les publications sur cette plateforme. Autant je supportais aisément le manque de lecteurs ou de reviews (des commentaires), autant les messages d’insulte et cie m’ont rapidement tapé sur le système. Surtout que le staff de la plateforme était souvent aux abonnés absents. J’avoue que j’ose espérer que cela ait changé depuis le temps.

Et puis avant-hier. Quelqu’un a mit sur mon mur un article parlant de ce que l’on pouvait trouver sur la plate Wattpad. Me voilà à la fois atterrée et pliée de rire. J’avoue, j’ai eut la moquerie très facile. Pardonnez-moi mais quand on lit ça:

Il me colla au mur me souleva et entra en moi. (…) Ses boules claquaient contre mes fesses sa m’exiter encore plus je hurla de plaisir et lui jouissait il se vida en moi, si vous voyez ce que je veux dire, il m’embrassa encore et encore puis il me porta jusqu’au lit et on s’endormit nue l’un contre l’autre.

 

Ma réaction

Outre, l’orthographe qui me fait saigner les yeux, la conjugaison m’a donné des envies de meurtres à la cuillier rouillée… cette scène de cul est vraiment ignoble. Personnellement, j’ai imaginé les portes ouvertes, l’autre y allant comme une brute pour que ça claque, le trou hem la jeune fille qui hurle comme une truie égorgée et l’autre qui se vide, pépère.

N’oublions pas le gentil bisou et le dodo ensemble dans le lit.

A quelque part, je me dis qu’avec un peu d’efforts, un petit passage sur bon patron (même si ce n’est pas parfait) et de réflexion (un film X n’est pas un truc réel!), le passage aurait pu avoir de la gueule. Même moi dans mes premières heures d’écriture, je ne violais pas aussi intensément la langue Française…

Sérieusement, elle fait passer Anna Todd ou EL James pour les Stephen King et Emile Zola 2.0.

J’imagine déjà, si un jour cet article atterrit dans la sphère de Wattpad, les hordes de filles me tomber sur le coin du crâne. Parce que oui, malheureusement, une grande partie des auteurs de ces agressions à cette magnifique langue française sont des adolescentes / « young adult » (jeune adulte, quelle blague). Donc… Oui, mesdames (mademoiselle n’existant plus), je crache ma rage.

Non pas parce que je n’ai pas de talent (j’ose penser en détenir un léger dans le domaine de l’écriture) mais parce que je me demande quand est-ce-que vous avez vendu vos pauvres neurones pour le dernier crachat de JBieber.

C’est pourtant pas si compliqué de pondre quelques lignes X sans avoir l’air de jouer à Barbie dans un gang bang version home made avec une actrice X sortie du formol! Non, ce n’est pas parce que vous avez plein d’avis, plein de keur keur love, plein de « continue ma belle xoxoxo » que vous êtes douée! Au moins si vous assumiez d’écrire de la daube périmée! Mais même pas!

Oui, ça c’est moi, le caniche là.

Non, dire que c’est « comme » votre journal intime ce n’est pas une bonne raison. Anne Franck a écrit un journal intime, une Anonyme a écrit l’Herbe Bleue. Vous, vous n’écrivez pas votre intimité, vous écrivez de la bouse si ignoble que même Greenpeace pense à porter plainte contre vos parents. L’intimité, c’est votre vie de tous les jours, vos pensées, vos espoirs, vos peurs, vos problèmes et cie... Si votre vie ressemble à cela, je vous suggère d’appeler Marc Dorcel ou l’Equipe de France de Foot, ils seront très très intéressés par vos performances et vous proposeront probablement un contrat très très très juteux.

Encore heureux que vous ayez peur du jugement de vos proches. Mais votre père se couperait les testicules s’il lisait ça! Il irait jusqu’à supplier Dieu pour qu’on lui donne une chance d’effacer l’erreur que vous êtes. Vos proches se foutraient de votre gueule. Et ils auraient bien raison!

Vous écrivez non pas pour le plaisir de le faire mais pour avoir des « vues » et des commentaires. Comme la franchise est interdite, vous vous pensez les nouveaux Marc(elle) Levy, le Goncourt en poche. La réalité est pire que cela: vous êtes destinés à être des immondices que je vais aller lire pour pouvoir alimenter ma nouvelle rubrique créée rien que pour vous.

 

Aller, Xoxoxo <3.

PS: voilà ce que cela aurait pu donner:

Trop occupée par nos baisers, je me retrouvais plaquée contre le mur, bloquée entre lui et la paroi dont la température contrastait avec l’incendie qui courrait mes veines. J’enroulais une jambe autour de sa taille, m’assurant qu’il ne parte pas tout en accentuant la présence de son corps contre le mien. Il en décida autrement, me soulevant. Par réflexe, mon autre jambre rejoignit la première. Sans avertissement, il m’envahit et je me retrouvais suspendue à ses bras tandis qu’il entamait des mouvements puissants. un gémissement de plaisir se perdit contre son cou. Je cherchais à suivre ses mouvements pour les amplifier mais l’orgasme me faucha, me faisant crier son nom au moment même où il me rejoignait dans notre monde. Tremblante, je le serrais contre moi. Nos lèvres s’unirent alors qu’il se dégageait et me laissait me remettre debout. Haletant, nous restâmes un long moment dans les bras l’un de l’autre, le temps de retrouver notre souffle. Quelques minutes plus tard, il me soulevait pour nous emener jusqu’au lit. Là, nous nous allongeâmes et ce fut dans les bras l’un de l’autre que le sommeil nous prit.

C’était pas compliqué pourtant!


Le déclencheur:

Publicités

2 réflexions sur “Gudule et l’écriture…

  1. J’aime bien ta version, mais je préfère quand même quand il y a des bourses qui claquent et des trous qui fument… 😀 Non, pas taper !!

    Ce besoin de domination et de maltraitance (parce que j’ai du mal à ne pas voir autre chose qu’une relation abusive) en fiction me laissera toujours songeur. Je conçois que ce n’est que du fantasme, en théorie (et j’espère), mais je reste sidéré en voyant qu’une partie de la gent féminine semble s’en délecter.

    Pour avoir vaguement lu des forums RP olé olé, c’était la même. Ce n’était pas forcément aussi mal écrit, mais là encore, il faut du bad boy bien brutal pour que ça plaise. Même moi, je ne suis pas aussi caricatural quand je RP une demoiselle (le fait d’être relativement insensible aux charme d’un bad boy doit aider).

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s