La journée internationale de la bisexualité.

J’aime juste le gif hein …

Nous sommes le 23 septembre, il pleut. Second jour officiel de l’automne. Et voilà qu’au lieu de pleurer sur l’été qui s’en va et qui nous laisse des feuilles mortes à avoir peur de tomber sur la bouse de Médor en marchant dedans, on nous enquiquine avec celles et ceux qui ne savent pas choisir entre les mecs et les nanas….

Sincèrement, ils peuvent pas arrêter de nous gonfler? 

On a déjà les gays, les pansexuels, les mecs, les femmes, les…. Bref, on a déjà une palanchée de pleureuses sur le dos, c’est pas pour que l’on nous en rajoute encore, hm?

Bah si, et vous savez quoi? Cela me fait plaisir d’en parler.

La bisexualité donc. Fantasme masculin d’une part (deux filles un mec, voir plusieurs filles pour un mec, j’en connais qui jouent déjà au 5 contre 1 dans le boxer), un peu moins féminin (plusieurs mecs pour une nana…. le tabou social toussa) et, surtout, la zone violette la plus détestée au monde.

Voilà pourquoi la zone violette.

Wikipédia nous dit:

La bisexualité est le fait d’éprouver de l’attirance sexuelle ou amoureuse pour les deux sexes ou, plus largement, le fait d’entretenir des relations amoureuses, sentimentales ou sexuelles avec des personnes du même sexe et/ou du sexe opposé. La bisexualité ne représente pas nécessairement une tendance à aimer autant un sexe que l’autre, le degré d’attirance envers les deux sexes pouvant très largement varier.

On peut critiquer Wikichou autant que l’on veut, parfois, les définitions ne sont pas aussi mauvaises que ça. Donc, la bisexualité c’est comme aimer les torchons et les serviettes, la Savoie et la Haute Savoie, le caviar et le McDo mais pas forcément au même degré. J’avoue, je simplifie pas mal mais quand on voit les commentaires sur les sites d’informations, faut mieux simplifier et se mettre à un niveau proche du zéro absolu….

Dans un pays où l’on se bat contre les amalgames, les discriminations et l’intolérance… Nous voici donc revenus des décennies en arrière. Simplement parce que des personnes se fichent du genre de quelqu’un au point que cela ne conditionne pas leur amour.

L’hypocrisie Charlie et #pasdamalgame bat son plein. La demande de tolérance ne va que dans un seul sens. J’en viens à perdre foi en mes congénères (déjà que je n’en avais pas beaucoup…). Je finis par me poser une question: mais comment peut-on avoir l’hypocrisie et l’arrogance de demander du respect, de la tolérance et de l’ouverture d’esprit quand on ne l’est pas soi-même?

Certes, je ne peux imputer le comportement de certains abrutis consanguins à tout un groupe mais zut à la fin! Pourquoi le groupe ne va pas se battre contre ceux dont le comportement entache leur réputation? Sérieusement? Le Notinmyname ça va bien deux minutes mais à un moment, à force d’être invisible, faut pas s’étonner que l’on n’est plus vu (hanhan le jeu de mot) .

Pourquoi toujours partir du principe que les autres vont faire la démarche de comprendre que ce qui est dit par X n’engage pas tout le monde? C’est logique oui. Mais à force de voir que le groupe ne fait aucun effort pour faire taire les fruits pourris, faut pas s’étonner que les autres se lassent de se battre contre des moulins à vent puisque rien ne change.

En définitive, je suis surtout exaspérée de voir que la liberté d’expression, qui est une chose en laquelle je crois profondément, est utilisée pour sortir un tel ramassis de déjections. J’en viens presque à me dire qu’on devrait retirer le droit de parler et de se reproduire à certains.

L’instant rage étant passé, je vais pouvoir vous dévoiler la panacée de la pensée humaine rétrograde.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dans tous les commentaires qui m’ont sali les yeux, voici ce que l’on pense de la bisexualité:

  • C’est une perversion.
  • Si on accepte la bisexualité, on peut accepter la pédophilie et la zoophilie.
  • On est soit homo, soit hétéro.
  • Cela n’existe pas (parole d’homo).
  • C’est que de la provocation.
  • Un.e bisexuel.le devrait avoir honte et se cacher.

Etc etc… Quand je vous dit que je n’ai plus foi en la Nature Humaine. Parce que malheureusement, je suis bien placée pour savoir que les voix qui se sont élevées, elles sont majoritaires. La seule différence, c’est que la plupart des personnes se taisent et ont la décence de ne pas s’exposer.

Cependant, une lueur d’espoir:

Espoir

Et comme dirait l’un des personnages de Game Of Throne:

Publicités

2 réflexions sur “La journée internationale de la bisexualité.

  1. Je ne sais pas si c’est parce qu’il était planifié ou que sais-je, mais cet article n’est pas le premier sur ta page de blog, curieusement… Alors qu’il est le plus récent à l’heure qu’il est.

    Enfin, je suis d’accord avec le message cité sur facebook, qui me rappelle ce que j’ai pu entendre IRL : « quoi, mais les homosexuels osent s’embrasser en public ! C’est indécent ! » alors que ça ne l’est visiblement pas quand on est hétéro. Soyons cohérents : des gens qui jouent au duel de limaces baveuses en public, soit c’est indécent pour tout le monde, soit ça ne l’est pour personne !

    Je ne comprends pas les homosexuels qui pensent que les bi sont juste des homos qui n’assument pas complètement d’être gay, et encore moins ceux qui disent que la bisexualité en tant que telle n’existe pas. La bisexualité peut être un véritable tabou pour les deux orientations.

    D’ailleurs, j’avais lu que c’était particulièrement terrible du côté des couples libres ou échangistes, ironiquement : alors qu’il est presque attendu que la femme soit bisexuelle ou curieuse, admettre qu’on est un homme bisexuel devient soudainement un gros tabou. Bref, même là, on peut avoir de la biphobie.

    J'aime

    1. C’est calculé, j’ai mis celui sur la TDAH en premier page. Enfin, il est ancré. Tous les prochains seront en dessous.

      La bisexualité féminine est considérée presque comme normale dans le sens où les fantasmes masculins incluent souvent deux femmes ensemble… mais toujours pour le plaisir du mââââââle…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s